PRESENTATION

Info
 

Après une solide expérience dans la haute- joaillerie,  j'ai ouvert mon propre atelier en 2001. C'est lors de mes nombreux voyages entre terre et mer que je glane de multiples objets et matériaux qui, autant que mes rencontres, enrichissent mon imaginaire.

La force de mes créations allie les éléments bruts et naturels  ( bois, pierre, coquillage, poils…) à la rigueur subtile du sertissage. Mes bijoux expriment la volonté d'apprivoiser la nature sauvage et de marier celle-ci – par une étrange alchimie– à la noblesse des métaux précieux. D'autres bijoux, également d'inspiration naturelle, séduisent par le côté graphique et très contemporain de leurs lignes.

Tous les bijoux que Je fabrique sont réalisable en or jaune, blanc ou rose , en argent, ou en platine, et je propose aussi à ma clientèle diverses modifications et réparations.

Je suis à votre disposition pour créer les bijoux de vos rêves.

 

Capucine

bijoux en argent, pendentif avec oursin et graines d'amazonie
Bijoux contemporain, bague en argent 925 et fourrure

En savoir plus

          ...
 

Le travail du bijoutier

​Dans son atelier, le bijoutier-joaillier dispose d'outils particuliers, comme   un Chalumeau, qui lui sert à braser les métaux précieux, et à les fondre pour les transformer en fils ou en plaques, afin de créer un nouveaux bijoux.

Puis il pourra étirer les fils de métal dans une filière, pour en modifier l'épaisseur, la forme ou le diamètre.

 

Il utilisera un laminoir pour donner l'épaisseur voulue à une plaque d'argent par exemple, puis il découpera cette plaque à l'aide d'une scie à main, pour façonner une nouvelle forme à intégrer dans un bijou.

 

Il pourra forger un corps de bague à l'aide d'un marteau puis, des limes lui serviront à affiner la forme finale, et différentes étapes se succéderont jusqu'au polissage.

 

Sertir une pierre précieuse ou graver un nom dans une bague requiert des aptitudes spécifique, c'est pourquoi,  même si il est capable d'exécuter des sertissage simples, le bijoutier doit collaborer régulièrement avec d'autres corps de métier, comme les sertisseurs ou les graveurs, mais aussi les lapidaires ou les diamantaires.

 

De nouvelles technologies sont apparues dans les ateliers de bijouterie, comme la soudure au laser ou l'utilisation de logiciels de création 3D, et le découpage au laser. Mais ces techniques sont plutôt utilisées dans l'industrie, et l'artisans bijoutier renonce souvent à les utiliser, car ce qui fait la beauté de ce métier, est le travaille à la main qui donne un caractère unique et précieux aux bijoux artisanaux.

Le laminoir dans l'atelier du bijoutier

Capucine Maradan

Route des paccots 241

1619 Les Paccots

Switzerland

© Capucine-Bijoux